Dernières améliorations apportées aux informations et aux outils du stock de salmonidés

Nous analyserons les données disponibles sur les populations sauvages dans les cinq rivières « de référence » surveillées de la Manche pour apporter de nouvelles connaissances sur les effets des changements environnementaux sur la croissance et la survie marine, le comportement migratoire, la fécondité et les ratios des sexes. L’objectif est d’améliorer les modèles d’évaluation du stock (MES) et le calcul des limites de conservation (LC) et des quotas (QU).

Les 4 activités clés de ce LT et leur contribution à la gestion des salmonidés:

Activité 1

Le nombre et la productivité des salmonidés varient en fonction des changements environnementaux. Nous développerons des modèles flexibles pour une utilisation optimale des informations recueillies au cours de ces 10 à 30 dernières années. Ce processus nous permettra d’estimer le nombre de salmonidés et les évolutions de leur comportement migratoire.

Activité 2

Les taux de croissance des salmonidés en mer et la survie marine sont affectés par les changements climatiques. SAMARCH analysera la collecte historique d’écailles (> 15 000 écailles) et les données obtenues grâce aux balises dans les 5 rivières surveillées pour évaluer les modifications de la croissance et de la survie marine, et pour apporter des connaissances sur les causes de ces modifications.

Activité 3

Les dynamiques de la population de salmonidés sont limitées par le nombre d’œufs frayés, celui-ci dépendant du nombre de femelles (ratio des sexes) et de leur fécondité. Les partenaires SAMARCH utiliseront de nouvelles techniques pour mieux estimer ces deux paramètres et leur évolution au fil du temps.

Activité 4

Cette activité tiendra compte de toutes les nouvelles données collectées dans LT T1, LT T2 et LT T3 dans de nouveaux modèles d’évaluation du stock complets reconnaissant les effets des changements environnementaux sur les paramètres de la dynamique de la population clé, et qui pourront être utilisés pour définir les LC et QU propres à une rivière et pour mieux équilibrer la conservation et la gestion des pêches.